Ynubis Pink pour les mecs > Récits érotiques

 
Je rêvais de sa bite Note obtenue : 13.14/20 pour 199 vote(s)
Je rêvais de sa bite

Auteur : Histoires érotiques

Type de récits : histoire coquine entre 1 prof et un étudiant

Thème : une rencontre, une baise

Auteur : Théo

Mots clé
- fellation
- envie
- découverte
- désir
- plaisir
- rencontre

 

 

 

A la fac, un jeune prof allemand venait nous donner des cours de traduction. Il était super beau et moi je ne pouvais le quitter des yeux. Dans la salle du labo, il est venu derrière moi alors que j'avais les écouteurs et répondais aux questions posées.

Il s'est frotté contre mon dos. j'ai senti qu'il bandait j'ai été très excité et j'ai bandé moi-même. Il l'a vu. Il s'est penché vers moi et m'a demandé de l'attendre après le cours. J'étais três intimidé car je n'avais presque pas d'expérience. J'avais bien été dragué par des types mais je n'avais jamais accepté d'être enculé, ni même de sucer. Ce que j'aimais avant tout, c'était de me laisser faire.

J'adorais qu'on me suce. c'est pour moi le plus grand plaisir. Un mec me semble plus doué qu'une femme. Il sait comment s'y prendre. Je me rappelle la première fois, j'ai crié tant le plaisir était intense. Le type a avalé tout mon sperme et il m'a dit qu'il adorait ça. Mais moi je ne l'ai jamais fait. je ne sais pas trop comment me comporter avec mon prof. A la sortie, j'attends à peine une minute. Il est déjà là. Il me sourit et m'entraîne dans la rue. Nous prenons un pot dans un café.

Il colle sa jambe contre la mienne. Il me dit qu'il m'a remarqué depuis le premier jour et que je suis le genre de garçon qu'il adore. il me dit que je suis pour lui un vrai parisien, nerveux et insolent. Je ressemble à Delon jeune. c'est un compliment un peu exagéré ! Il me propose de monter chez lui, à quelques rues de là. Il habite un petit appartement sous les toits, rue Soufflot.

J'accepte. J'ai le coeur qui bat car il me plaît vraiment. Quand nous arrivons chez lui, il m'embrasse aussitôt. Il est très excité et me déshabille brutalement. Il s'agenouille et saisit ma bite dans sa bouche. Il passe sa langue autour de mon gland. Il s'attarde sur le frein qu'il mordille. Je n'en peux plus. Je serre sa tête contre moi. Vite, il faut qu'il me fasse jouir. C'est presque une douleur, cette tension, cette attente. Il comprend mais se retire en souriant. "Viens sur le lit, je veux te lécher, te baiser, t'adorer... Ich liebe dich..." Il me désigne la chambre où je vais sans tarder, le sexe tendu... Je m'allonge. il saute sur le lit, me saisit les couilles. Il passe et repasse sa langue sur ma bite. "Suce-moi! vas-y, suce-moi! ..." Je l'implore.

Il referme enfin la bouche sur mon gland et il tourne la langue autour de la couronne. Je sens que je vais jouir, ça vient... soudain mon sperme jaillit... Il l'avale. Plusieurs soubresauts, plusieurs giclées... Il avale tout. Je continue de bander.

Il me garde dans sa bouche. il sait que bientôt j'aurai repris des forces. Je pose les mains dans ses cheveux. Je vois qu'il se branle. Je lui dis d'arrêter. Je pose les mains sur sa bite. Je suis rassuré de la découvrir plus petite que la mienne, mais belle et unie, légèrement cambrée. Je ne me décide pas encore à franchir le pas et à sucer. Il y a en moi une réticence. je le branle doucement en le décalottant complètement. Il gémit. Il ne tarde pas à éjaculer abondamment. Il remonte vers moi et m'embrasse. Je sais qu'entre nous ce n'est qu'un début...